Rechercher
  • Dominique Jourdain

VENTOUSES ET MOXIBUSTION EN MTC

La médecine traditionnelle chinoise est principalement connue par le traitement de l'acupuncture mais en réalité, le champ d'action de cette médecine est bien plus vaste.

Dans le SU WEN ch12, « les différentes manières de guérir : le sage traite les mêmes maladies avec des moyens divers. »

Ceux-ci peuvent être répertoriés selon 6 catégories de moyens thérapeutiques ;

Techniques somatotopiques

Techniques à aiguilles de fleur de prunier

Techniques thermiques (ventouses et moxas)

Techniques électriques

Phytothérapie

Techniques manuelles ( Tuina et QI Gong)


¤ LA MOXIBUSTION

Il s'agit d'un traitement de médecine chinoise basé sur un diagnostic différentiel initiale où l'on apporte de la chaleur extérieur par incandescence de l’armoise qui à comme propriété lumineuse celle des infra-rouges.

Ce rayonnement calorique peut être modulé pour soigner le malade selon les principes du YIN et du YANG.

La chaleur extérieure réchauffe le vide d’énergie dans les méridiens tout en neutralisant les énergies perverses : vent, humidité, froid.

La moxibustion peut donc s'utiliser sur les vides de yin et de yang et dans les endroits où on ne peut pas employer d'aiguilles.

Les formes d'armoise sont variées ainsi que leur utilisation:

grain de riz

en cône

en rouleau

en vrac sur gros sel

sur aiguilles

sur crème d'ail


INDICATONS PRINCIPALES DE LA MOXIBUSTION :

vide de QI et attaque perverse de vent, froid, humidité

Diarrhées

Gonalgies

Asthénie


CONTRE-INDICATION DE LA MOXIBUSTION

Anatomique : visage, bas ventre femme enceinte..

Pathologique : Tous les excès de chaleur

Points interdits


¤ LES VENTOUSES

Le principe consiste à utiliser une ventouse , souvent en verre, dont on chasse l'air; en principe par la chaleur de façon à ce qu'elle adhère à la peau par succion pour créer une accumulation de sang.

De manière historique elles sont utilisées pour éliminer les hématomes et les abcès. Puis utiliser ensuite pour traiter les maladies pulmonaires, les rhumatismes, et finalement toutes sortes de maladies internes.

Dans le livre « Ben cao Gang Mu Shi Yi » : « Quand on obtient l'association de l'air et du feu à l’intérieur de la ventouse, alors elle est fixée et ne peut plus tomber... Il apparaît des rougeurs sur la peau, il sort de l'eau et de l'air de la ventouse le froid et le vent s'épuisent et sortent.


MATERIEL UTILISE :

ventouse en bambou

ventouse en poterie

ventouse en acier

ventouse en verre

ventouse à aspiration d'air


LA POSE :

Par le feu

Ventouse à eau

Méthode par aspiration

DIFFERENTES APPLICATIONS PRATIQUES :

Ventouse simple : points douloureux

Ventouses multiple : stagnation de sang

Ventouse éclaires : on pose et on enlève, utile pour les paralyses faciales et engourdissement locaux.

Ventouses Attardées

Massage avec ventouse ou ventouses baladeuses : Algies aigües.

Ventouses + aiguilles à demeure : rhumatismes chroniques.

Ventouses et scarification : lombalgies et sciatiques, dermatoses prurigineuses et partout où il faut renforcer le saignement.

I

NDICATIONS THERAPEUTIQUES :

Rhumatismes

Gastralgies

Céphalées

HTA

Toux

Dysménorrhées

Conjonctivites

épicondylite

Furoncles

douleurs épigastrique.


CONTRE-INDICATIONS :

Fièvre

Convulsions

Hypersensibilité de la peau

Infection cutanée étendue

Femme enceinte

Bien que beaucoup utilisées au début du siècle dans nos régions, la technique de ventouse à peu à peu disparue avec l’apparition de l'industrie pharmaceutique. Il n'en demeure pas moins que ces techniques naturelles restent d'une très grande efficacité.

Sources: http://www.gera.fr/Downloads/Formation_Medicale/TECHNIQUES-ASSOCIEES-DE-L-ACUPUNCTURE/Ventouses/fabre-18175.pdf




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout