top of page
Rechercher

CAS CLINIQUE : Névralgie du Trijumeau

Dernière mise à jour : 9 déc. 2023



QUE DIT LA MéDECINE OCCIDENTALE ?


DEFINITION :


Les névralgies sont des douleurs fulgurantes dans le territoire d’un nerf sensitif. Les névralgies faciales et crâniennes concernent les nerfs craniens V et IX et le nerf C2 (névralgie d’Arnold). Elles peuvent être essentielles (céphalées primaires) ou secondaires à une pathologie identifiable.


PHYSIOPATHOLOGIE :


La douleur de névralgie essentielle fait intervenir une dysfonction nerveuse périphérique, favorisée par un conflit vasculo-nerveux, sans lésion identifiable.


EPIDEMIOLOGIE des névralgies faciales et crâniennes essentielles : Névralgie du V : incidence de 5 / 100.000 / an, prédomine chez la femme de plus de 50 ans – Névralgie du IX : 70 à 100x plus rare que la névralgie du V – Névralgie d’Arnold : très rare, surdiagnostiquée


ETIOLOGIES DES NEVRALGIES FACIALES ET CRANIENNES SECONDAIRES


>> Atteinte intra-axiale (TC) – SEP – Syringobulbie – Tumeur intra-axiale – Infarctus latérobulbaire >> Angle pontocérébelleux – Neurinome de l’acoustique – Autres tumeurs (méningiome, choléstéatome…) – Anévrisme de l’artère basilaire – Zona (ganglion trigéminal) >> Base du crâne – Tumeur locale (extension d’un cancer du cavum, méningiome du sinus caverneux…) – Méningite carcinomateuse ou infectieuse – Fractures (base du crâne, sinus, massif facial) – Thrombose veineuse du sinus caverneux – Microangiopathie du nerf V (diabète, Gougerot-Sjögren, sclérodermie…)


  • Névralgie du trijumeau (V)

> Chronologie – Douleur intense, fulgurante (quelques secondes), à type d’éclair ou de décharge électrique – Salves de 1-2 minutes suivies de période réfractaire, et entrecoupées de périodes libres – 5 à 10 salves par jour

> Topographie : strictement unilatéral dans le territoire du V – 1 branche (V2 40 %, V3 20 %, V1 10%) – parfois 2 branches

> Facteurs déclenchants – Mimique, rire – Mastication – Simple effleurement


Signes d’appel d’une névralgie du trijumeau secondaire

(signes « atypiques »)

– Age de survenue jeune

– Baisse d’intensité des décharges

– Prépondérance dans le territoire du V1

– Persistance d’un fond douloureux entre les accès

– Hypoesthésie

– Diminution du réflexe cornéen ± associée à un V3 moteur (masséters, ptérygoïdiens) ou une atteinte d’autres nerfs crâniens du même côté

TRAITEMENTS GéNéRALEMENT PROPOSéS


> Traitements médicamenteux

  • Carbamazépine

  • Baclofène

effets indésirables possibles : somnolence, vertiges, syndrome vestibulo-cérébelleux


> Traitements chirurgicaux

Thermocoagulation percutanée du ganglion trigéminal – AG de courte durée (pas d’ouverture de la boîte crânienne) – Le patient aide au repérage de la zone douloureuse (réveil en cours d’intervention) – La sensibilité tactile est préservée dans 80 % des cas


Décompression vasculaire microchirurgicale du nerf trijumeau (possible chez le sujet jeune)


COMMENT APRéHENDER LA NéVRALGIE DU NERF V TRIJUMEAU EN MEDECINE CHINOISE


Ce patient bénéficie d'une prise en charge par acupuncture selon la méthode Tung. Il est essentiel de souligner le processus de prise en charge en MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise). En effet, l'anamnèse et l'élaboration du plan de traitement basés sur le diagnostic spécifique de la médecine chinoise représentent des étapes cruciales dans le processus thérapeutique.


L'ANAMNèSE


Elle commence par un questionnement sur les antécédent médicaux, les habitudes de vie et le motif de consultation.

A partir de là, des tests seront mis en place pour évaluer un plan de traitement afin que le patient puisse atteindre des objectifs et mesurer l'évolution du traitement.



LE DIAGNOSTIC


L'acupuncture Tung est une acupuncture qui permet des résultats rapides si l'on s' applique à approfondir les 2 points majeurs que Maitre Tung à identifié Dans son LIvre de 1973 :

  • Trouver la racine de la maladie

  • Utiliser une thérapeutique adaptée dans la presciption de points

Ainsi, cette méthode permetra un résultat rapide sur des pathologies diverses qu'elles soient aigues ou chroniques.


Le diagnostic selon maitre Tung s'effectue en 3 niveaux de manière à identifier la pathologie sur le QI et/ou le sang afin d'adapter sa technique d'aiguilles sur l'utilisation de l'aiguille filiforme ou de la saignée.


Les trois niveaux de diagnostic sont :

  • l'observation de la paume de main

  • L'observation de l'avant bras

  • L'observation du visage


Une fois ce diagnostic établit, nous pouvons appréhender la maladie selon différentes grilles de lecture mais en n'oubliant jamais que la racine de la maladie doit être la base du traitement en acupuncture Tung. Les shengjing seront les éléments qui permettront d'utiliser les points Tung en fonction du lien qu'ils ont avec les 5 organes placés selon une grille indépendante de lecture par rapport aux 14 méridiens communs.


LE PLAN DE TRAITEMENT


  • Identifier l'atteinte

  • Etablir la carte des shengjing

  • Indication et choix des points en fonction de la racine des shengjing et des méridiens.



LE CAS CLINIQUE :

H62

AVC en 2015.


Névralgie du trijumeau côté droit donnant des douleurs irradiantes de l’ATM jusqu’au menton; trajet de la douleur sur la maxillaire inférieur droit par décharges périodiques plusieurs fois dans la journée d’une durée de 15min par crise.

Difficultés pour mastiquer la nourriture. Lancées pendant 10 min 15min.

Douleurs depuis Pâques (depuis 3 mois)

Imageries normales.

sommeil ok

constipation : mange des laitage

transpiration à l'effort


INFORMATIONS COMPLéMENTAIRES

vaccination Covid en décembre

pendant la séance : douleur des dents du bas


Pc>pr

Zones touchées yang ming de main et shaoyang de pied.


Le diagnostic palmaire identifie une zone C-P touchée.








TRAITEMENT : yangming-shaoyang

YANG MING -

SAN CHONG - XIA SAN LI + CE SAN LI + ling gu da bai coté opposé

Omolatéral : Est : 44 -41 - 36


Ling gu da bai









XIA SAN LI + CE SAN LI --> Traitement de yang ming et shaoyang






E 44 - 41 - 36 ipsolateral




















San Chong bilatéral.

shenjing P/Rte/C






TABLEAU RECAPITULATIF


YANGMING

SHAOYANG

YANGMING-SHAOYANG

​E-44-41-36

CE SAN LI DAO MA

LING GU - DABAI

SAN CHONG

SHENGJING

POINT

latéralité

P/C

SI HUA :

omolatéral

​remplacé par les point E44-41-36

P/C

LING GU DABAI :

contolatéral

P

CE SAN LI

controlatéral

RTE/P/C

SAN CHONG

ddc


RESULTATS

1 Séance

Feedback patient 3 jours après la séance : Plus de douleurs et il arrive à manger normalement


Ce résultat est impressionnant malgré la chronicité du désordre.

L'identification de la racine et le choix des points sont prépondérants dans la stratégie de traitement effectuée.


L'avantage du recours à la médecine chinoise est que L’acupuncture n’utilise aucune substance chimique et n’engendre pratiquement aucun effet secondaire contrairement à l'utilisation médicamenteuse et les procédés chirurgicaux nécessitant l'anesthésie.


Pour un suivi personnalisé, je vous invite à prendre contact avec mois pour évaluer les possibilités de traitements en Médecine Traditionnelle chinoise par rapport à votre situation.


La médecine Traditionnelle Chinoise Partenaire de votre santé.


Cas traité par :






BIBLIOGRAPHIE :





77 vues0 commentaire

Comments


bottom of page